Chirurgie de l'épaule

La coiffe des rotateurs est composée de quatre tendons (sous-scapulaire en avant, sus-épineux en haut et sous-épineux et petit rond en arrière), auxquels il faut ajouter le tendon du long biceps qui coulisse en avant dans une gouttière située entre deux tendons. Ils proviennent de muscles reliant l'omoplate à la tête de l'humérus où ils sont solidement fixés à l'os. Leur rôle est de permettre les rotations du bras et d'assurer la mobilisation des bras au dessus de l'horizontale.

Les tendons de la coiffe ont tendance à s'user avec le temps ou après sollicitation excessive de l'épaule (gestes répétitifs, travail des bras au dessus de l'horizontale)
L'évolution se fait progressivement vers un détachement des tendons de l'os de la tête de l'humérus, on parlera alors de rupture de la coiffe (« trou dans la coiffe des rotateurs »). Lorsque les tendons souffrent mais restent attachés à l'os, on parlera de tendinopathies ou « tendinite » de la coiffe.
Les douleurs sont fréquentes, peuvent être plus ou moins intenses ou permanentes selon les cas et surviennent préférentiellement la nuit. Dans la majorité des cas, les mouvements volontaires de l'épaule ne sont pas limités, même en présence d'une rupture de la coiffe. Il existe habituellement, dans ce cas, une perte de force lors de la levée du bras au dessus de l'horizontale.
Après un examen clinique complet et lecture des radiographies simples d'épaule réalisées de manière systématique, le médecin doit adresser au chirurgien le patient car lui seul après examen clinique spécialisé quels  examens complémentaires il faudra  pour préciser l'état anatomique des tendons de la coiffe : échographie, arthro-IRM, arthroscanner (injection d'un produit dans l'articulation pour les deux derniers) ou IRM.
Le diagnostique précis fait, le chirurgien pourra poser le traitement.
1)    En cas de déchirure seule la suture par chirurgie peut être proposée en aucun cas la kinésithérapie ne doit pas être proposée elle aggrave la situation.
2)    En cas de tendinite il faut d’abord proposer une infiltration sous scopie suivi de kinésithérapie
3)    En présence d'une rupture traumatique ( ce qui est rare)  chez un patient jeune, l'indication chirurgicale pourra être prise très rapidement.

Didier Blachier
Chirurgien Orthopédiste
Conventionné Secteur 2
Carte Sésame Vital : Oui
Carte Bleue : oui

SENLIS

62, avenue Paul Rougé
Appt 6 - RDC
60300 SENLIS

BEAUVAIS

5, avenue de Maidstone
Bâtiment Alto - RDC
60000 BEAUVAIS